Home > Actualité  
 
 
     
 
 

Les États-Unis pourraient perdre 500 millions de dollars des voyageurs chinois

 

Devant l'ambassade des États-Unis à Beijing, la foule de Chinois diminue de jour en jour. Les longues queues de demandeurs de visa et les hommes et femmes avisés en affaires qui gagnent de l'argent du fait de la politique « pas de sac » de l'institution en offrant de s'occuper des effets des visiteurs contre rétribution étaient il n'y a pas si longtemps encore monnaie courante dans le quartier, qui abrite également les missions diplomatiques de la France, de l'Inde et d'Israël.

« Je ne sais pas quand nous irons en Amérique, mais je veux toujours obtenir un visa d'abord », a déclaré Deyi Zhao, critique de bière qui faisait la queue avec sa petite amie. Il a confié à CGTN qu'il attend toujours le bon moment pour voyager, étant donné les frictions commerciales croissantes et les problèmes de sécurité.

Les vacanciers chinois ont plutôt habitude de se rendre aux États-Unis en petits groupes, à la différence de la tradition des groupes de touristes et des visites guidées en Corée du Sud et en Thaïlande. Les touristes chinois à destination des États-Unis ont également tendance à être plus riches et plus enclins à voyager de manière autonome.

Des chiffres qui parlent d'eux-mêmes

Aux États-Unis, personne ne dépense autant que les touristes chinois. Selon les données du gouvernement des États-Unis, en 2016, ils ont déboursé la somme colossale de 34,8 milliards de dollars en dépenses d'achat au détail, d'hébergement, de voyage et d'éducation.

De même, les données de Nielsen montrent que les touristes chinois qui vont aux États-Unis voyagent également plus souvent à l'étranger que le globe-trotter chinois moyen et dépensent en moyenne 4 462 dollars par personne -plus que partout ailleurs.

Un rapport publié par ForwardKeys, un fournisseur de services de renseignements sur les voyages basé en Espagne, montre que les réservations de touristes chinois aux États-Unis ont diminué de 8,4% pour la période se terminant en août par rapport à la même période de l'an dernier. Cette baisse a eu lieu malgré une augmentation de 2% des réservations des voyageurs chinois à destination des États-Unis entre la dernière semaine de février, juste après les vacances du Nouvel An chinois, et le 23 mars, lorsque la première série de droits de douane américains sur les produits chinois est entrée en vigueur.

Selon un rapport publié en 2016 par l'US Travel Association, il est prévu que la Chine sera pour les États-Unis le deuxième plus grand marché de touristes entrants étrangers d'ici 2020. Toutefois, dans le contexte des relations tendues actuelles entre les deux pays, les experts ne sont pas optimistes à ce sujet.

Le prix des tensions commerciales

« Nos résultats suggèrent fortement que les frictions économiques du Président Trump a eu un impact significatif sur le tourisme chinois aux États-Unis. Depuis le début de l'année, nous constatons un recul des arrivées de touristes chinois d'un peu moins de 5% », a déclaré Olivier Jager, PDG et co-fondateur de ForwardKeys. « Si cela continue jusqu'à la fin de cette année, nous estimons que le coût pour l'économie américaine atteindra un demi-milliard de dollars en 2018 », a-t-il averti.

Il a souligné l'importance des dépenses chinoises dans le secteur du tourisme américain, qui représente la plus grande catégorie d'exportations de services américains vers la Chine. « Il est incontestable que l'appétit des Chinois pour visiter les Etats-Unis diminue, et cela va certainement inquiéter l'industrie du voyage aux Etats-Unis », a-t-il ajouté.

Cependant, la montée des tensions commerciales n'est pas la seule raison de la baisse du nombre de touristes chinois aux États-Unis ; la récente dévaluation du yuan a également contribué à la tendance à la baisse. Le yuan chinois a en effet perdu 7,5% de sa valeur par rapport au dollar américain depuis la première série de droits de douane américains, rendant les voyages aux États-Unis plus coûteux pour les touristes chinois et affectant la croissance globale du tourisme émetteur chinois.

Mais ForwardKeys s'attend toutefois à ce que les réservations des vacanciers chinois à l'étranger augmentent dans un avenir rapproché. Il estime ainsi qu'entre août et décembre 2018, les réservations chinoises pour les voyages à l'étranger augmenteront de 5,5%, tandis que celles à destination des États-Unis diminueront de 9,6% d'une année sur l'autre.



Source: le Quotidien du Peuple en ligne
Mis à jour le 22-10-2018

 

 
     
     
     
     
 
     
 
     
     
     
 

Office National du Tourisme de Chine
15, Rue de Berri 75008 Paris France - Tél.: 01 56 59 10 10 - Fax: 01 53 75 32 88

Copyright © 2003-2018, Tous Droits Réservés