Home > Actualité  
 
 
     
 
 

La Chine va freiner les mouvements transfrontaliers pour lutter contre les infections au COVID-19 importées

 

 

Selon une décision prise lors d'une réunion présidée par le Premier ministre Li Keqiang le 19 mars, la Chine va suspendre les transports routiers transfrontaliers de passagers et freiner les services touristiques entrants et sortants, dans le cadre d'un effort plus large visant à freiner l'importation de cas de pneumonie à nouveau coronavirus, ou COVID-19.

Le groupe pilote de la réunion du Comité central du Parti communiste chinois sur la lutte contre l'épidémie de COVID-19 a également souligné l'importance de la maîtrise de l'épidémie sur les vols internationaux grâce à une coopération et une coordination renforcées avec les autres pays.

A cette fin, la Chine va créer des aires de stationnement spéciales, des passerelles d'embarquement et des passages pour tous les vols à destination des régions durement touchées par la pandémie et désignera des zones spéciales pour la quarantaine dans les ports afin de minimiser les risques d'infection, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Le groupe a également demandé des efforts parfaitement coordonnés dans le transfert, le traitement et l'isolement des cas confirmés et suspects et des contacts étroits de ces personnes, avertissant que les personnes qui falsifieront leurs informations ou dissimuleront leur infection en seront tenues responsables.

La propagation rapide du COVID-19 en dehors de la Chine, a souligné le groupe, a exercé une pression croissante sur la lutte pour endiguer l'épidémie dans le pays, qui voit un nombre croissant de cas importés. En revanche, l'Organisation mondiale de la santé a indiqué de son côté que la Chine n'a signalé aucun nouveau cas de coronavirus contracté localement le 18 mars, pour la première fois depuis le début de la pandémie il y a des mois, tandis que la propagation du virus s'est accélérée dans le monde entier avec un nombre total de cas confirmés atteignant 207 855 le même jour.

La réunion s'est aussi engagée à renforcer la gestion des navires de passagers internationaux et à multiplier les avertissements concernant les mouvements transfrontaliers de personnes afin de réduire les déplacements à l'étranger inutiles.

Les autorités locales, en particulier celles des régions avec un fort volume de voyages entrants, devront quant à elles renforcer leurs préparations en matière de produits pharmaceutiques, de matériaux de protection, d’installations de traitement d'urgence, d’hôpitaux spéciaux et de services d'isolement, a indiqué le communiqué.

La Chine, a-t-il ajouté, guidera et soutiendra mieux ses citoyens à l'étranger pour se prémunir contre l'infection et continuera de faire de son mieux pour aider à contenir l'épidémie à l'étranger, en particulier en partageant son expérience et en facilitant l'approvisionnement commercial des autres pays en ressources médicales.

Par ailleurs, a noté le communiqué, du fait qu’à présent la majorité des régions provinciales ont abaissé le niveau de réponse au coronavirus et que la plupart des régions de Chine deviennent des zones à faible risque, il est aujourd’hui important de rétablir un ordre de vie et de travail normal dans l'ensemble des régions provinciales.

Le groupe a souligné la nécessité d'accélérer l'aide à la reprise du travail d'un plus grand nombre d'entreprises. Pour cela, a indiqué le communiqué, les certificats sanitaires qui facilitent la circulation des personnes et des marchandises entre les zones à faible risque doivent être reconnaissables au niveau national, et plus aucun obstacle, y compris des mesures d'isolement pour les individus, n'est désormais requis.
 

 

 


Source:china.org.cn
Mis à jour le 24-3-2020

 

 
     
     
     
     
 
     
 
     
     
     
 

Office National du Tourisme de Chine à Paris
15, Rue de Berri 75008 Paris France - Tél.: 01 56 59 10 10 - Fax: 01 53 75 32 88

Copyright © 2003-2020, Tous Droits Réservés