Home > Actualité  
 
 
     
 
 

La Chine va proposer des visites touristiques en sous-marin

 

Les concepteurs du dernier submersible scientifique développé en Chine, le Fendouzhe, ou « Lutteur », s'efforcent désormais d’atteindre un autre objectif : proposer des visites sous-marines en submersible aux membres du public.

Ce dernier développement intervient alors que la Chine se prépare à des expéditions habitées d’exploration scientifique avec le Fendouzhe dans la partie la plus profonde des océans -le fond de la fosse des Mariannes, dans l'océan Pacifique occidental.

Le submersible a été conçu au Centre de recherche scientifique China Ship à Wuxi, dans la province du Jiangsu (est de la Chine), une filiale du conglomérat de construction navale d'État China State Shipbuilding Corp, spécialisée dans les équipements sous-marins.

Chen Jiawei, du département de la technologie et des applications du centre, a déclaré dans une interview exclusive accordée au China Daily que les concepteurs ont développé deux types de submersibles touristiques et prévoient de les utiliser pour les personnes intéressées par la plongée en sous-marin.

« Le plus petit modèle, que nous avons nommé Huandao Jiaolong, a été construit et a reçu l'approbation des autorités de la sécurité maritime pour l'exploitation commerciale », a-t-il indiqué, ajoutant que « piloté par deux opérateurs, il peut transporter 10 touristes à une profondeur de 40 mètres dans un voyage sous-marin pouvant durer jusqu'à huit heures ».

Le vaisseau, long de 7,9 mètres, pèse 23,9 tonnes et a une vitesse sous-marine d'environ 1 nœud.

Par ailleurs, a dit M. Chen, les ingénieurs du centre construisent également un autre type de submersible plus grand, qui n'a pas encore été nommé. Sa structure est terminée et les ingénieurs y installent des équipements.

Une fois terminé, le submersible de 16,3 mètres pourra emmener 23 personnes -trois pilotes et 20 touristes- à une profondeur de 60 mètres dans un voyage standard de huit heures, a déclaré son concepteur en chef, qui n’a souhaité que donner son nom, Gao.

Selon M. Gao, l'engin à propulsion électrique peut également effectuer des missions de recherche et de sauvetage sous-marines, car il pourra rester sous l'eau pendant 72 heures.

Les chefs de projet prévoient de conduire un essai dans un réservoir de la province du Guizhou à son achèvement, puis de décider de sa prochaine destination, a-t-il ajouté.

La Chine exploite actuellement deux submersibles habités en haute mer : le Jiaolong, ou « Dragon des Mers », et le Shenhai Yongshi, ou « Guerrier des mers profondes ». Les deux vaisseaux ont été conçus et construits par des ingénieurs chinois.

Le Jiaolong est entré en service en 2010, faisant de la Chine le cinquième pays au monde à maîtriser la technologie d'exploration en eaux profondes après les États-Unis, la France, la Russie et le Japon. Lors d'une plongée d'essai en juin 2012, il a atteint sa plus grande profondeur -7 062 mètres- dans la fosse des Mariannes.

Avec une capacité de plongée de 4 500 mètres, le Shenhai Yongshi a été livré à l'Académie chinoise des sciences fin 2017 et est utilisé dans des opérations scientifiques intensives.

Selon des sources du Centre de recherche sur les navires scientifiques de Chine, le Fendouzhe fera quant à lui sa première tentative de transporter son équipage jusqu’à Challenger Deep -le point le plus profond de la fosse des Mariannes- avant la fin de cette année.
 

 


Source:china.org.cn

Mis à jour le 30-10-2020

 

 
     
     
     
     
 
     
 
     
     
     
 

Office National du Tourisme de Chine à Paris
15, Rue de Berri 75008 Paris France - Tél.: 01 56 59 10 10 - Fax: 01 53 75 32 88

Copyright © 2003-2020, Tous Droits Réservés