Accueil A propos de la Chine Informations Pratiques Formalités et Visa Destinations  
 
 
Carte Culture Chinoise Circuits Thématiques Tours-Opérateurs Téléchargement  
 
     
 

Culture Chinoise

 
 
 
     
  Les médias  
     
 

En vertu de la Constitution chinoise, les citoyens jouissent de la liberté d'expression et de la liberté de la presse. Depuis les années 1980, les médias se diversifient de plus en plus au fur et à mesure du développement économique. A l'heure actuelle, la Chine recense près de 2 000 journaux, plus de 9 000 périodiques, 267 stations de radiodiffusion et 342 stations de télévision. Fin 2006, on comptait, dans l'ensemble du pays, 139,95 millions d'abonnés à la télévision par câble. 209 villes ont ouvert un service de télévision numérique par câble, avec 12,62 millions d'abonnés. La radio et la télévision couvrent respectivement 95% et 96,2% de la population nationale. Un réseau de couverture radiodiffusée et télévisée, appuyé par la coexistence de divers moyens de transmission, par satellite, par ondes hertziennes et par câble, a été tissé sur tout le territoire chinois.


Les agences de presse
L'Agence Xinhua, agence de presse d'Etat, dont le siège est à Beijing, est l'une des principales agences internationales du monde. Elle a installé une centaine de bureaux dans la région Asie-Pacifique, au Moyen-Orient, en Amérique latine et en Afrique. En 2003, la Société financière de l'Agence Xinhua et l'Agence France-Presse ont formé une alliance. La Société financière de l'Agence Xinhua a racheté les réseaux de presse de l'Agence France-Presse à Hongkong, au Japon, en République de Corée, à Singapour et dans huit autres pays et territoires asiatiques pour élargir la couverture du réseau mondial de l'Agence Xinhua.
Le Service d'Information de Chine a lui aussi son siège à Beijing, et diffuse des informations à l'intention des Chinois d'outre-mer, des ressortissants chinois et des compatriotes des régions administratives spéciales de Hongkong et de Macao et des compatriotes de Taiwan.


Les journaux

De 1950 à 2000, le nombre de journaux a décuplé. En 2005, la Chine comptait plus de 1 000 quotidiens avec un tirage de 100 millions d'exemplaires, ce qui fait de la Chine le plus grand pays de presse du monde. Pour satisfaire un lectorat différent, les journaux sont très divers. Ces dernières années, la réorganisation des journaux se développe fortement. A l'heure actuelle, 40 groupes de presse se sont formés dans l'ensemble du pays, parmi lesquels on cite le groupe du « Quotidien de Beijing », le  

groupe associé du « Journal Wenhui » et du « Xinmin Soir », ainsi que le groupe du « Quotidien de Guangzhou ». En 2006, le groupe du « Quotidien de Tianjin » a connu une transformation de numérisation au terminal de la publication, et a émis des journaux par satellite. Le « Quotidien de Tianjin » peut être publié au même moment avec des journaux comme « USA today » dans 39 pays.


La radiodiffusion

La Radiodiffusion populaire nationale, une maison de radio d'Etat, possède neuf programmes totalisant chaque jour 200 heures d'émission, tous diffusés par satellite. Les provinces, régions autonomes et municipalités possèdent leur propre station de radio. Radio Chine internationale est la seule station nationale en Chine qui diffuse chaque jour une émission de 1 000 heures de programmes en 38 langues étrangères, en putonghua (langue chinoise standard basée sur le mandarin) et dans quatre dialectes chinois à destination des auditeurs du monde entier. Son programme est composé de

  nouvelles, d'actualités, de commentaires, de distractions culturelles ainsi que de variétés thématiques portant sur la politique, l'économie, la culture et les sciences et techniques. En 2006, Radio Chine internationale a diffusé les émissions en modulation de fréquence à Nairobi au Kenya et à Vientiane au Laos. Elle est devenue l'une des stations internationales après Voice of America, BBC et Radio France internationale qui diffusent les émissions en modulation de fréquence à l'extérieur du pays.

La télévision La télévision chinoise forme un système de production, d'émissions et de couverture du pays grâce à une structure relativement complète et à un niveau de technique relativement élevé. La maison nationale de télévision, Télévision centrale de Chine (CCTV), a maintenant 17 chaînes qui diffusent chaque jour plus de 300 heures de programmes ; les provinces, régions autonomes et municipalités possèdent toutes leur propre station de télévision. Au cours de manifestations comme le Festival de la télévision de Shanghai, la Semaine internationale de la télévision de Beijing, la Foire chinoise de la radiodiffusion et de la télévision, et le Festival de la télévision du Sichuan qui ont lieu régulièrement, on organise, outre une compétition de programmes de télévision et une remise de prix, des séminaires sur la télévision, et des transactions d'import-export de programmes de télévision. Shanghai est actuellement le plus grand marché d'échanges de programmes de télévision en Asie.
Actuellement, les signaux des programmes de la Télévision centrale de Chine (CCTV) ont déjà couvert le monde entier grâce à la transmission par satellite, et les chaînes sont déjà opérationnelles par l'accès au réseau de CATV, la plate-forme de transmission en direct de la télévision par satellite, la diffusion de la télévision hertzienne, par IPTV, et le réseau Internet à haut débit, ceci dans plus de cent pays, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France, l'Egypte, l'Inde, le Chili. En août 2006, la plate-forme de la télévision chinoise de la Grande Muraille (Europe) a diffusé des émissions en France et pénétré dans la société européenne.


Le réseau Internet
Depuis le milieu des années 1990, le réseau Internet et les médias traditionnels chinois ont commencé à coopérer dans le service professionnel. Parmi 10 000 unités médiatiques réparties dans l'ensemble

du pays, plus de 2 000 sont connectées à Internet. Un grand nombre de sites célèbres qui fonctionnent de la même façon que la presse ont pris de l'ampleur et font valoir leur prédominance dans les reportages d'information. D'après les experts, le réseau Internet du XXIe siècle et les médias traditionnels fusionneront, en se basant sur la technique informatique, en une plate-forme de nouveau multimédia riche en sons, images et textes abondamment illustrés.  

Les revues sur Internet se développent rapidement : la diffusion totale des revues électroniques chinoises a dépassé les 360 millions. Depuis fin septembre 2005, où le site de China Mobile a lancé son service de télévision sur téléphone portable, les textes et images de la presse sont accessibles par téléphone portable. Des sites Internet d'informations offrent un nouveau service de journal sur téléphone portable. Le 5 août 2006, l'Administration nationale de la presse et de la publication a dressé le plan du laboratoire de la presse numérique, dans le but d'explorer différentes formes de publication numérique et modes d'exploitation comme le journal sur Internet, le journal sur téléphone portable et le journal électronique. Avant cela, certains journaux avaient déjà procédé à des essais, comme par exemple, le site www.oeeee.com, le plus grand programme de presse chinoise créé par le groupe de la presse Nanfang, le site www.nsports.cn créé par le « Quotidien de Dalian », et le site www.cnnb.cn créé par le groupe du « Quotidien de Libération », journal multimédia interactif intégrant les reportages audio, vidéo et en écrit.
Le site www.gov.com, créé par le site www.xinhuanet.com, a été ouvert le 1er janvier 2006. Il s'agit d'une plate-forme polyvalente qui offre un service en ligne destiné à la publication des informations sur les affaires gouvernementales sur Internet par le Conseil des Affaires d'Etat et ses différents départements, les administrations des différentes provinces, régions autonomes et municipalités relevant directement de l'autorité centrale.


Les groupes multimédias
Après l'adhésion de la Chine à l'Organisation mondiale du Commerce, pour faire face à l'entrée de groupes médiatiques puissants d'outre-mer, la création de grands groupes de presse transrégionaux et transmédiatiques, qui entreprennent une exploitation diversifiée, tend à se développer dans les médias en Chine. En 2001, le gouvernement a pris pour objectif de sa réforme le groupement des médias et la constitution de grands groupes de presse transrégionaux et multimédias, et mis en place des dispositions concrètes en ce qui concerne le financement par les médias, la coopération avec les investisseurs étrangers et le développement transmédiatique. Le Groupe chinois de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision, fondé fin 2001, rassemble les ressources et les moyens des compagnies de radiodiffusion, de télévision, de cinéma et d'Internet au niveau national, et couvre de nombreuses activités, et notamment la télévision, Internet, l'édition et la publicité, devenant ainsi le plus grand et le plus puissant groupe multimédia en Chine.
Parallèlement, les médias chinois ont commencé à coopérer avec des groupes médiatiques d'outre-mer. Depuis 2003, une trentaine de chaînes de télévision d'outre-mer, comme Phoenix TV, Bloomberg, Star TV, Euro Sports News, CETV, etc., ont été diffusées à temps partiel en Chine. De plus, c'est à travers le Fox News Network, sous la bannière de News Corporation, que la chaîne en anglais de la Télévision centrale de Chine (CCTV) a pu être diffusée aux Etats-Unis.
 

 
     
     
     
     
     
 
   Principaux Sites

 

 

Beijing (Pékin)

Shanghai

 

 

Xi'an

Guangzhou

 

 

Guilin

Guizhou

 

 

Yunnan

Mongolie Intérieure

 

 

Tibet

Hong Kong

   
 
   

 

 
 
 

 

 
 

 

Office National du Tourisme de Chine (CNTA)

15, Rue de Berri 75008 Paris France - Tél.: 01 56 59 10 10 - Fax: 01 53 75 32 88

Copyright © 2003-2017 Office National du Tourisme de Chine (CNTA), Tous Droits Réservés