Home > Dossier  
 
 
     
 
 

Moins de Chinois se rendent aux États-Unis en raison des règles d’obtention de visas et du climat social actuel, selon les experts

 

Les experts chinois ont attribué la baisse du nombre de visites de touristes, étudiants et cadres d’affaires chinois aux États-Unis au durcissement de la politique des visas et au climat social inhospitalier.

Les chiffres du département d'État américain montrent une baisse entre mai et septembre de 102 000 visas d’affaires, de tourisme ou d’éducation accordés aux touristes chinois, soit 13 % de moins qu’un an plus tôt, a rapporté lundi le Washington Post.

Les États-Unis bénéficient d'un gros excédent commercial dans les échanges de services avec la Chine, un secteur qui a connu une croissance trois fois plus rapide que les échanges de marchandises, écrit le journal.

Expert à l’appui, le journal prédit une escalade des tensions commerciales et un boycott des services américains par la Chine, ce qui aurait un impact immédiat sur le tourisme.

« La Chine n'a pas utilisé les échanges interpersonnels comme outil dans le contexte des frictions commerciales initiées par les États-Unis », a assuré mercredi Song Guoyou, directeur du Centre pour la diplomatie économique de l'Université Fudan à Shanghai.

Les États-Unis devraient revoir les obstacles à l’obtention de visas qui éloignent les visiteurs chinois, a affirmé M. Song, en ajoutant que les touristes et les étudiants évitent de plus en plus les États-Unis en raison des longues procédures de contrôle et des risques de rejet pouvant interrompre leurs projets d'études ou de voyages.

Les touristes chinois ont apporté 33 milliards de dollars à l'économie américaine en 2016, selon l’US Travel Association, mais la situation est en train de changer.

« Le nombre de touristes chinois était d'environ 30 % moins important cette année pour la semaine fériée de la fête nationale que l'année dernière », a noté mercredi dans le Global Times M. Wu, une source installée aux États-Unis et travaillant dans le secteur du tourisme.

Certains clients ont dû annuler leurs réservations parce que leurs demandes de visa ont été rejetées, a-t-il ajouté.

Certains ont préféré un voyage au Canada après avoir consulté son entreprise sur la question des visas, a-t-il précisé.

Plus de 370 000 étudiants chinois sont aux États-Unis, où ils constituent le plus grand groupe d'étudiants étrangers.

Xiong Bingqi, directeur adjoint de l'Institut de recherche sur l'éducation du XXIe siècle, a souligné que les étudiants chinois sont susceptibles de privilégier les établissements britanniques et canadiens en raison de la détérioration des relations sino-américaines.

He Huiyu, consultant en études à l’étranger à Shanghai, a confirmé que le taux de rejet des visas d'étudiants est plus élevé cette année.

« À l'approche de la saison des candidatures, beaucoup de nos étudiants décident de s'orienter vers des pays comme le Royaume-Uni et l'Australie », a-t-il déclaré au Global Times.

Les frictions commerciales ont aussi entraîné une baisse du nombre de voyages d’affaires, a déclaré mercredi Bai Ming, directeur adjoint de l’Institut d’études de marché du ministère du Commerce.

« Les réglementations plus strictes et les tensions ont entravé les échanges économiques, et les entreprises chinoises et américaines en souffrent », a observé M. Bai.

Il a noté que les entreprises chinoises se tournaient vers le marché national et d’autres marchés étrangers en réponse aux frictions commerciales.

L'ancien ministre adjoint du Commerce, Wei Jianguo, avait déclaré précédemment au Global Times que les frictions commerciales ne devraient pas avoir de répercussions sur les échanges culturels.



Source: china.org.cn
Mis à jour le 6-11-2018

 

 
     
     
     
     
 
     
 
     
     
     
 

Office National du Tourisme de Chine
15, Rue de Berri 75008 Paris France - Tél.: 01 56 59 10 10 - Fax: 01 53 75 32 88

Copyright © 2003-2018, Tous Droits Réservés