Home > Dossier  
 
 
     
 
 

5 sites chinois reçoivent le label de géoparc mondial de l'UNESCO

 

 

Trois géoparcs chinois existants et deux nouveaux ont été ajoutés à la liste des 11 sites désignés en Asie, en Europe et en Amérique du Sud qui ont reçu le label de géoparc mondial de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), a annoncé le 17 avril l'organisme basé à Paris.


« Le Conseil exécutif de l'UNESCO a approuvé aujourd'hui la désignation de huit nouveaux sites qui démontrent la diversité de la géologie de la planète en tant que nouveaux géoparcs et a également approuvé l'extension de trois géoparcs existants », a déclaré l'organisation dans un communiqué.


Parmi les sites récemment désignés, le géoparc mondial de Jiuhuashan, ou les « neuf montagnes glorieuses », est situé dans le comté de Qingyang, dans la province de l'Anhui (est de la Chine). Ces montagnes constituent une source majeure d'eau douce qui alimente le système du fleuve Yangtsé, outre leur signification religieuse, historique et culturelle.


Avec 9,9 millions de visiteurs en 2016, « les conditions géologiques uniques et favorables de Jiuhuashan ont contribué à l'épanouissement de la biodiversité et des traditions culturelles de la région », a ajouté le communiqué.


Le deuxième nouveau site chinois est le géoparc de Yimengshan, situé dans la province du Shandong (est de la Chine). Abritant l'une des plus grandes mines de diamant de type kimberlite d'Asie, il présente un paysage parsemé de « daigu », des formations terrestres en forme de châteaux, ainsi que de nombreux sites du patrimoine culturel, notamment le palais Wanshou de la dynastie des Zhou.


En outre, l'UNESCO a approuvé l'extension de Funiushan, dans la partie est de la ceinture orogénique des monts Qinling et la zone de collision entre la plaque de la Chine du Nord et la plaque du Yangtsé. « Sa structure géologique unique et ses activités complexes expliquent son riche patrimoine géologique, qui comprend des fossiles paléontologiques et des formations granitiques exquises », a-t-il expliqué.


La liste des sites chinois étendus comprend également le géoparc mondial de l'UNESCO de Sanqingshan avec « la beauté naturelle du mont Sanqingshan qui découle de la juxtaposition de pierres de granit et de végétation dans un paysage dont l'évolution visuelle est en constante évolution en raison de facteurs météorologiques ». Le site abrite également 238 reliques taoïstes et autres emblèmes importants du patrimoine culturel tels que d'anciennes académies, des habitations, un théâtre, des salles monumentales et plus encore, selon l'organisation.


Le troisième site, Taishan, est situé dans la partie est de la plaine de la Chine du Nord, au centre de la province du Shandong, et est considéré comme un « musée de géologie naturelle » en raison de « son patrimoine géologique unique et abondant ».


Les autres sites ayant reçu ce label sont Kutralkura au Chili, l'archipel de Vis en Croatie, Imbabura en Équateur, Trollfjell en Norvège, Colca et les volcans d'Andagua au Pérou et les monts Courel en Espagne.

 


Source: le Quotidien du Peuple en ligne
Mis à jour le 19-4-2019

 

 
     
     
     
     
 
     
 
     
     
     
 

Office National du Tourisme de Chine à Paris
15, Rue de Berri 75008 Paris France - Tél.: 01 56 59 10 10 - Fax: 01 53 75 32 88

Copyright © 2003-2019, Tous Droits Réservés