Home > Dossier  
 
 
     
 
 

Essor du tourisme en Afrique avec "la Ceinture et la Route"


L'Afrique, un continent mystérieux pour la plupart des Chinois, est devenue de nos jours, une destination touristique de plus en plus populaire en Chine grâce à l'obtention de visas plus facile et à la particularité des ressources touristiques de l'Afrique, et également à l'aide du lancement de l'initiative "la Ceinture et la Route".

D'après l'Organisation mondiale du Tourisme, les touristes chinois voyageant en Afrique ne représentaient en 2008 que 3% des Chinois se déplaçant à l'étranger, mais ce chiffre est passé à 10% en 2016, avec plus de 11 millions de voyages effectués vers le continent africain.

Proposée par le président Xi Jinping en 2013, l'initiative "la Ceinture et la Route" vise à construire des réseaux commerciaux et d'infrastructures connectant l'Asie et l'Europe et l'Afrique sur d'anciennes routes de la soie et au-delà. Elle comprend la Ceinture économique de la Route de la soie et la Route de la soie maritime du 21e siècle.

Depuis longtemps, l'Afrique, ce continent lointain aux paysages naturels à couper le souffle, fascine les touristes chinois. Mais il fut longtemps une expérience réservée aux aventuriers intrépides, peu accessible en raison de l'insécurité et des prix élevés du transport et de l'hébergement.

Sunshine Adventure Africa est une agence de voyage chinoise qui a été établie en 2005 à Nairobi, capitale du Kenya. "Au début de la création de l'agence, la plupart des Chinois ne connaissaient pas le Kenya, et une majorité de nos clients venaient de pays occidentaux", a fait savoir Yang Min, l'un des responsables de l'agence.

Cependant, après le lancement de l'initiative "la Ceinture et la Route", la situation a changé. Le nombre de touristes chinois a été en constante augmentation ces dernières années.

En juillet et en août 2016, la meilleure période pour observer la grande migration des animaux, 90% des touristes visitant la Réserve nationale du Masai Mara étaient des Chinois.

"La coopération sur l'industrie touristique Chine-Afrique a connu une opportunité de développement historique", a déclaré Yang Jingsong, chercheur adjoint de l'Académie du tourisme de Chine.

"Le développement du nombre des échanges touristiques et l'accélération de la coopération approfondie en la matière, entre la Chine et l'Afrique, constituent un moyen important pour renforcer les échanges culturels et entre les peuples dans les pays le long de la 'Ceinture et la Route'", a-t-il souligné.

Ces dernières années, les départements du tourisme de nombreux pays africains sont venus en Chine pour présenter leurs pays au peuple chinois.

L'Administration nationale du tourisme de Chine a signé des documents de coopération sur la coopération touristique bilatérale avec environ dix pays africains, dont l'Egypte, le Maroc, le Nigeria, le Zimbabwe, le Mali, l'Afrique du Sud, le Kenya, Madagascar et l'île Maurice.

Dans le but d'attirer les touristes chinois, des pays africains ont également adopté des mesures pour faciliter la délivrance de visas.

Depuis le 1er juin 2016, les touristes chinois n'ont plus besoin de visa pour entrer au Maroc. Cette décision a donné une nette impulsion, avec un nombre de touristes chinois multiplié par six, malgré la distance qui sépare ces deux pays. La Tunisie, principal concurrent du Maroc en matière de tourisme, a également annoncé en février l'exemption de visa pour les touristes chinois pour une durée de séjour de 90 jours.

Grâce à des mesures favorables et au développement du marché touristique africain, cette destination sera de plus en plus prisée par les Chinois. Il est certain que le tourisme en Afrique va se développer rapidement au cours des cinq prochaines années, selon les prévisions.



Source : Xinhua
Mis à jour le 31-1-2018
 

 
     
     
     
     
 
     
 
     
     
     
 

Office National du Tourisme de Chine (CNTA)
15, Rue de Berri 75008 Paris France - Tél.: 01 56 59 10 10 - Fax: 01 53 75 32 88

Copyright © 2003-2018, Tous Droits Réservés